Joseph - What as been written so far...

Aller en bas

Joseph - What as been written so far...

Message par ganonkevlar le Ven 20 Mai - 16:35

Dans l’obscurité de son appartement miteux, Joseph « Raising Wolf » Eastman est endormi sur son divan en cuir synthétique aussi craqué que l’écorce d’un érable. Sa bouche est entrouverte et une croute de bave s’est formé sur sa joue. Ses yeux sont rougis par toutes les larmes qu’il a versées. La tridéo resté ouverte diffuse des infopubs ridicules qui suivent la programmation régulière du Smoke Signal Channel, un canal public du Salish. Dans la lumière changeante de la trid, on voit une bouteille vide lui glisser des doigts et rouler vers une multitude d’autres bouteille.

Il n’y avait aucune bonne solution. Maudit soit ce policier véreux. Nous demander de kidnapper un enfant ! Wolf avait accepté la mission seulement pour être certain qu’il ne donne ce travail à personne d’autre. Il était hors de question qu’il laisse passer ça.

Il avait beau se dire que cet enfant n’avait rien de commun avec sa fille, ça ne l’empêchait pas d’être profondément bouleversé. Sa fille était si jolie avec ses tresses et ses petites plumes. Il regrette tellement ce qui s’est passé. La boisson est son seul moyen d’oublier depuis l’accident qui avait ruiné sa vie.

Comme un con, pour tenter d’obtenir la confiance d’un flic, il lui avait donné toute ses informations personnelles. Maintenant il risquait de retourner en prison parce qu’il avait voulu bien faire.

Comme un con, il avait trahi ses partenaires. Il avait attiré l’attention de la police sur eux. Il avait fait échoué la mission et les avait privés d’un gros montant d’argent.

Comme un con, il avait foncé tête baissé dans un repaire de la mafia russe. En plus Doc lui avait confié qu’Aly était pourchassé par des russes avec Kirov à leur tête. Wolf n’est même pas certain que c’est bien ce que Doc a dit ou qu’il a raison. L’indien a juste perdu la tête à ce moment-là. Il ne pensait qu’à tuer Kirov. À sauver l’enfant et à sauver Aly.

Comme un con, il a sous-estimé ses ennemies et il a été gravement blessé. Ses blessures auraient été fatales si Doc n’avait pas intervenu aussi rapidement. Son flanc élance encore et l’empêche de bien dormir, mais au moins il est en vie.

Comme un con, il avait mis en danger ses partenaires. Naz, son vieux pote de prison, avait failli y rester lui aussi. Doc et Santiago ont été blessé. Wolf ne peut s’empêcher de penser qu’Aly serait morte si elle avait été là.

- Il faut absolument que je trouve un moyen de mieux la protéger, avait-il dit tout haut alors qu’il finissait sa cinquième bière. Une armure peut-être…

Un coup de feu retentit à l’étage en dessous. Wolf se réveille et tente d’atteindre maladroitement un tomahawk qui lui échappe et tombe de la table du salon en cassant plusieurs bouteilles. Il glisse en bas du divan et reste face première sur le sol plusieurs minutes.

L’appartement a retrouvé un silence perturbé seulement par les murmures de la trid. Les lumières de l’appareil attirent l’œil de l’indien. Au-dessus du projecteur se trouve un indien musclé et plaisant au regard. Il porte sur son épaule un tronc d’arbre qu’il lance au sol. On le voit ensuite tirer à l’arc. Puis on le voit avec plusieurs belles femmes. L’image suivante le présente les bras croisés, fièrement debout devant un groupe de vieillard au regard brillant.

- Chez Shiawase, nous comprenons le besoin d’être un homme moderne tout en respectant notre nature humaine. Nos biowares sont cultivé à partir de vos propres tissus et sont parfaitement intégré à votre nature. Venez nous voir pour une évaluation gratuite à nos bureaux de l’avenue Cornwall à Bellingham. Soyez plus fort, plus rapide et plus endurant. Démarquez-vous dans votre communauté. Soyez un meilleur chasseur. Impressionnez les femmes et les anciens de votre tribu. Protégez ceux que vous aimez !

ganonkevlar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph - What as been written so far...

Message par ganonkevlar le Ven 20 Mai - 16:36

- Les enfants sont en vie, murmure Wolf.

Mais ils ont tout vu et ils se souviendront de ça toute leur vie.

Pendant que Naz arpente les rues peu fréquentées du quartier pour éviter d’éventuelles voiture de patrouille, Wolf s’assoie sur un des bancs longeant l’arrière de l’habitacle. Les trous dans l’asphalte secouent sans arrêt le camion. Les mains de l’indien sont crispées sur le rebord du banc. Il garde la tête basse et devant lui il voit les pieds d’Aly. Il n’ose pas la regarder en face.

Il se demande si les policiers auraient pu sauver les enfants. Est-ce que ça aurait été plus propre ? Est-ce que les bombes auraient sauté ? Est-ce que les enfants auraient vu le sang et la mort ?

Une goutte de sang perle sur ses jointures. Du coin de l’œil il regarde le tomahawk de son grand père. « Aujourd’hui, nous avons donné la mort à des monstres », songe-t-il. « Aurait tu été fier de moi, grand-père ? ».

Wolf tourne la tête vers l’avant du véhicule. Naz regarde nerveusement de gauche à droite avant de s’engager dans une rue sombre. Aly est juste hors de son champ de vision. Tous les trois ils avaient choisi d’agir, rapidement, sans trop réfléchir.

- Aly, dis-moi qu’on a fait la bonne chose. Dis-moi qu’on ne les a pas traumatisés plus que ces monstres.

Aly, prends-moi dans tes bras…

**********************************************

Wolf se secoua la tête, comme si ça pouvait lui éclaircir les idées et lui permettre des décisions raisonnables.

- On laisse la poussière retomber sur cette affaire-là. Je m'informerai à mon avocate du dossier des enfants pour voir ce qu'on peut faire pour eux. Entre temps, il faut arrêter le film, ou du moins le trailer. Le contact avait l’air de dire que le gars qu’il faut sortir de prison saurais quelque chose à propos du film. C’est étrange, mais j’imagine qu’il tient assez à vous pour pas vous envoyer sur une fausse piste. La prison se trouve à Rapid City, à l’autre bout du territoire Sioux. Ça fait plus de 17h de route et deux frontière à traverser. Et ce n’est pas pour rien que Sioux et Salish ont leur propre nation. Je ne pourrai pas tirer plus de ficelle que vous autres là-bas. On devrait prendre l’avion. On pourrait trouver un pilote de cessna pour nous apporter discrètement jusqu’à un aéroport local là-bas. On sauverait du temps.

L’indien alla se placer derrière l’orc, une main sur le dossier de chacun des bancs pour tenir son équilibre. Le véhicule roulait dans une rue commerciale ou on voyait clignoter des enseignes et des publicités AR multicolore. « Like an Elf ! Facial reconstruction for those who want fair skin and an ageless look ! »

- Ou on vous fait refaire la fasse et on déménage…

ganonkevlar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph - What as been written so far...

Message par ganonkevlar le Ven 20 Mai - 16:43

La nuit est sombre et la pluie tombe doucement sur une minuscule vallée niché dans l’est des montagnes rocheuses. La faune s’est mise à l’abris et rien ne dérange la tranquillité des lieux. Seule la lueur vacillante d’un feu de camp peut être aperçu à la base de Dragontail Peak. Tous près, un amérindien est assis sur le sol, dans l’entrée d’un abri de fortune. Quelques goûtes traverses les épaisses couches de sapinages et tombent sur son torse nu. Dans ses yeux pensif une multitude de reflets de lumière orange et jaune dansent. Avec un bâton, il ravive les braises et place une nouvelle pièce de bois dans le feu.

Il y a déjà 26 jours que Joseph a quitté la cabane familiale. Son oncle et son cousin Daniel lui avait souhaité bonne chance et avait demandé aux esprits de leurs ancêtres de veiller sur lui. Joseph était parti de la cabane avec seulement le tomahawk de son grand père et ses vêtements ; une paire de jeans, une chemise à carreau et une paire de botte. Il lui a fallu deux jours pour se rendre dans la vallée au pied de Dragontail Peak, un lieu sacré pour sa tribue. Là il s’était construit un abri et avais entrepris de trouver de la nourriture et de l’eau.

Au total, c’était 28 jours loin de la civilisation. Pas de commlink, pas de fusils, pas de frigo. Même pas le poêle au propane qu’ils avait utilisé il y a des années en camping avec sa fille et sa femme.

La seule chose qu’il avait c’est du temps. Du temps pour penser. Du temps pour se sentir coupable. Du temps pour regretter. C’est lorsqu’on est seul et loin des distractions de la vie moderne qu’on se souvient le mieux des erreurs qu’on a commise. Wolf savait bien que son épreuve mentale serait tout aussi grande que son épreuve physique.

Dans les flames Wolf voit des images. Dans le grésillement des gouttes d’eau qui tombe sur les braises il entend des voix. Comme plusieurs autres nuits, Wolf ne trouvera pas le sommeil.

Il se rappelle de l’odeur de l’alcool, de l’essence et du sang. Du bruit des sirènes et des lumières de l’ambulance qui l’avait emporté loin de la voiture dans laquelle il avait donné la mort à ses deux amours.

Il se rappelle de Naz qui lui dit : « T’as pensé à qu’Aly ? ». « Ta gueule ! De toute manière elle ne veut rien savoir de moi », avait-il répondu.

Il se rappelle de toute ces pauvres femmes qui allait subir le même sort qu’Aly. « Qu’est-ce que j’en sais, pense-t-il ».

****************************

Mis à part un écureuil et un raton cuit sur une branche ainsi que quelques fruits sauvages, Wolf n’avait pas réussi à se mettre grand-chose sous la dent. « Je fais un bien piètre chasseur, se disait-il ». Il était faible et exténué lorsqu’il redescendit de la montagne. Ses vêtements étaient crasseux et déchirés. Au fonds de lui, Joseph espère que son retour aux traditions et son ouverture à la spiritualité lui apportera enfin la paix dont il a besoin. En arrivant à la cabane, il vit la colonne de fumée qui sortait de la tente que son oncle et son cousin avait préparé pour lui. La cérémonie d’initiation allait commencer.

*****************************

- Tu sais, ça aurait été plus facile si tu avais demandé l’aide de la tribu, lui dit Daniel en lui tendant des vêtements propres et le reste de ses affaires.
- Je sais, mais je ne suis pas prêt à croiser mon beau père, répondit Wolf.
- C’est arrivé il y a 6 ans !
- J’ai tué sa fille, Daniel. Comment pourrais-t-il me pardonner ? Comment pourrais-je me pardonner ?

Joseph sort son téléphone de son sac et l’allume. Une larme coule le long de sa joue et tombe sur l’écran de l’appareil. Après un long silence, Daniel reprend calmement :

- Joseph, c’est du passé. Tu ne peux rien y faire. Il faut arrêter de regarder en arrière. Il faut te coucher maintenant. Tu es très faible.

Les yeux de Wolf sont rivés sur son téléphone. Pendant un moment ses yeux vont et viennent de gauche à droite sur l’écran. Ses lèvres prononcent des mots inaudibles alors qu’il lit un message. Puis il murmure :

- Je penserai à toi de l'autre côté.

ganonkevlar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph - What as been written so far...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum